Parque Patagonia - Carretera Austral

El Lodge at Valle Chacabuco

L'engagement d'une vie

El Lodge at Valle Chacabuco est une histoire de passion. La passion pour la nature, l’engagement d’une vie pour la protection de l’environnement, la préservation d’une des plus belles et plus sauvages régions des Andes, qui a abouti à la création d’un nouveau Parc National : Parque Patagonia. Un projet quasi pharaonique que nous a laissé Douglas Tompkins.

La meilleure façon de parler de Parque Patagonia et de la Valle Chacabuco est de raconter une histoire…
En 1964, deux grimpeurs chevronnés américains décident de partir à l’aventure. Ils chargent leur Ford de leur matériel d’escalade et prennent la route du sud depuis la Californie. Quatre mois plus tard, les voilà au pied du Fitz Roy, en Patagonie argentine. Ils ouvrent une nouvelle voie vers son sommet, culminant ainsi leur voyage que l’on pourrait qualifier d’ « initiatique ». Ces deux aventuriers étaient Douglas Tompkins, fondateur de la célèbre marque « The North Face », et Yvon Chouinard qui, de retour chez lui à Ventura, décide d’appeler sa jeune compagnie de vêtements de sport « Patagonia », tant ce voyage l’a marqué.
Tompkins crée également, avec sa première femme, la marque « Esprit ». Non conformiste, un peu rebelle, les pensées tournées vers la Patagonie, il vend The North Face et quelques années plus tard, lors de son divorce, ses part dans la compagnie Esprit. Son grand projet peut commencer !
Il s’engage dans l’activisme écologique et met toutes ses forces et ses ressources au service de la conservation. En 1992 il met sur pied le Conservation Land Trust qui va créer le Parque Pumalín, dans le nord de la Patagonie Chilienne, le plus grand parc publique du pays. En deuxième mariage, il épouse Kristine McDivitt, qui avait été CEO de Patagonia.

Ensemble ils vont, morceau après morceau, année après année, acheter des terres, au Chili et en Argentine, des estancias en faillite ou sur le déclin. Ils reboisent d’immenses zones qui avaient été déforestées pour l’élevage, ils arrachent des milliers de km de clôtures à bétail, tracent des sentiers de randonnée, réhabilitent la flore endémique et éliminent les plantes importées par les pionniers, réintroduisent la faune sauvage. Perfectionniste, Tompkins va jusqu’à ouvrir ses propres pépinières. À Parque Patagonia, ils construisent toute l’infrastructure d’un parc national, centre de visiteurs, logements des rangers, un restaurant et bien entendu un logement pour les touristes en quête d’authentique qui s’aventureront jusqu’ici : El Lodge at Valle Chacabuco.
Tout est prêt pour être aujourd’hui donné au gouvernement et au peuple chilien. Si le public s’est longtemps méfié de ce gringo qui achetait toutes ces terres, aujourd’hui les gens commencent à réaliser l’énorme travail des Tompkins, tout le bien qu’ils ont fait pour préserver la richesse et la diversité d’une douzaine des zones naturelles, un patrimoine d’une immense importance, devenues réserves ou parcs nationaux, à travers le Chili et l’Argentine.

  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt

El Lodge at Valle Chacabuco

Parque Patagonia
L’Estancia Valle Chacabuco fut établie en 1908, un des plus grand ranches ovins de la région. Elle changea plusieurs fois de propriétaires, sous l’administration Frei puis sous celle de Pinochet, jusqu’à ce que sa dernière propriétaire, une Belge, décida de vendre à la fin du XXe siècle. Pendant tout ce temps, la terre fut sur-pâturée, sur-exploitée par une mauvaise gestion des ressources. Aujourd’hui les immenses prairies herbeuses ont été minutieusement réhabilitées, et abritent une faune qui ne fait que se développer. Parmi les espèces les plus menacées qui sont revenues ici, il faut noter le huemul, le condor andin et le puma. Les guanacos foisonnent et les flamands roses pataugent dans le lac Seco. Des dizaines de kilomètres de sentiers ont été savamment tracés pour permettre au randonneurs de découvrir des différents écosystèmes et paysages variés, au cours de randonnées de quelques heures jusqu’à plusieurs jours. Un des plus beaux sentiers à parcourir à la journée et le Laguna Atlas Loop Trail (23 km).

El Lodge
Le lodge est une solide bâtisse en pierre de taille locale qui s’intègre parfaitement bien à l’environnement. Les boiseries sont du bois recyclé d’Argentine. Très confortable et douillet, il distille une ambiance typiquement patagone. Les produits d’entretien sont ici biodégradables et l’énergie est géothermique. Le parc a l’ambition de devenir le premier parc énergiquement indépendant au monde. Six chambres seulement dans le bâtiment principal et quatre chambres dans la nouvelle annexe.
Vivre Parque Patagonia se mérite et la route est longue pour arriver ici. Mais quel voyage ! Depuis Coyhaique ou l’aéroport de Balmaceda, il faut compter environ 6 à 8 heures de route sur la célèbre Caretera Austral. Un parcours de toute beauté, à faire idéalement en prenant son temps sur deux jours pour en profiter, et la meilleure façon est de louer une voiture. La Valle Chacabuco est aussi accessible depuis le Ruta 40 en Argentine.

Douglas Rainsford Tompkins

03-1943  •  12-2015
Juste derrière le Lodge, un petit enclos entoure quelques croix et pierres tombales. Le cimetière de la Valle Chacabuco. Sur une pierre, toute simple, sont gravées ces dates et ce nom. En décembre 2015, lors d’une virée en kayak avec des copains, dont Yvon Chouinard et Jim Bridwell, deux monstres de l’alpinisme américain des années 60-70, le vent patagon se lève, de grosses vagues se forment sur le Lago General Carrera et l’embarcation de Doug se retourne, l’eau est à 4 °C. Le monde perd un grand visionnaire et philanthrope, un activiste engagé, prophète de l’écologie et environnementaliste.

Notre avis

Un des lieux les plus fascinants de tout le Chili. La vraie Patagonie, loin des grands lieux touristiques. La route est longue mais ô combien magnifique, et vous découvrirez ici une nature sauvage d’une extrême beauté, un séjour paisible et très confortable, et participerez un petit peu à ce grand projet qui a été toute la vie de Douglas Tompkins. Il y a ici tellement de chose à apprendre, tant de leçons à tirer…

Vous aimerez aussi...