Des Caraïbes au Pacifique

Colombie

Le seul risque est de vouloir y rester...

Une histoire tourmentée, une réputation sulfureuse qui lui colle à la peau, la beauté et la diversité de ses paysages, la chaleur et la gentillesse de ses habitants. La Colombie fascine, envoûte. Et c’est tant mieux !

Terre de mythes et de stéréotypes le plus souvent ravageurs tels les émeraudes, les cartels de cocaïne, la guérilla des FARC et autres groupes marxistes, la Colombie est aussi celle du légendaire El Dorado, celle qui a pris le nom de Christophe Colomb, même si celui-ci n’y a jamais posé le pied. Pourtant, et heureusement, cette image d’un pays dominé par la violence a bien changé depuis quelques années. Sur place, vous découvrirez l’autre visage d’un pays si fascinant, celui dont les médias ne parlent pas : un pays à l’atmosphère décontractée, habité par des gens dynamiques à la joie de vivre communicative et faisant toujours preuve de calor humano.

La population, culturellement la plus diverse du continent, est d’une gentillesse rare. Soucieux de redonner une autre image de leur pays, les Colombiens sont ravis d’accueillir les voyageurs. Les grandes villes sont fascinantes, et vous serez séduits par la beauté des villes moyennes et des villages coloniaux hauts en couleurs, certains étant de véritables petits bijoux.

On ne peut qu’être séduit par les plages de la cristalline côte Caraïbe, les cordillères, les vallées andines et la forêt amazonienne où les traditions sont encore parfois bien présentes. Sans oublier la musique, aux rythmes entraînants et envoûtants, omniprésente.

La Colombie ne représente aujourd’hui plus un danger pour les voyageurs, à condition de respecter quelques précautions élémentaires et éviter certaines régions très reculées où il vaut mieux ne pas aller se perdre. À celui qui ose s’aventurer sur les routes de ce pays s’ouvre la perspective d’un séjour d’une grande authenticité. La Colombie, c’est le voyage à l’état pur ! Et, comme le dit le slogan publicitaire pour promouvoir le pays, « Colombia, el riesgo es que te quieras quedar » (En Colombie, le risque, c’est que tu aies envie de rester). On vous aura prévenu…

La Colombie en bref

  • POPULATION : 48 millions d’habitants
  • JOIE DE VIVRE : Les Colombiens sont classés comme les personnes les plus heureuses du monde par le WIN/Gallup International Association
  • TAILLE : 1’038’900 km2, soit près du double de la superficie de la France.
  • BIODIVERSITÉ : La Colombie est le deuxième pays le plus riche en biodiversité au monde, accueillant plus de 54’000 espèces, soit environ 10% du total mondial.
  • NATURE : 53% du territoire est constitué de forêts naturelles, avec 324 types d’écosystèmes.

Les grandes régions

Le pays compte 5 régions principales, où les paysages et les températures varient :

  • CARAIBES : Culture vivante, villes coloniales, plages vierges, forêts tropicales luxuriantes et villages indigènes. (25-32°C)
  • PACIFIQUE : Forêts tropicales sauvages qui descendent sur des plages vierges, observation des baleines, nidification des tortues marines, surf. (18-26°C)
  • AMAZONIE : Jungle vierge dense, biodiversité de masse, tribus indigènes, safaris fluviaux, régions intactes. (24°-30°C)
  • ANDES : Villes cosmopolites, paradis des restaurants, scène artistique florissante, haciendas de café, des collines vallonnées verdoyantes, glaciers. (10-24°C)
  • LOS LLANOS : Plaines étendues, cow-boys colombiens, haciendas rustiques. (26-34°C)
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt

Votre expert

portrait

Nicolas Jaques

Directeur & co-fondateur
Contact

Les trente dernières années de ma vie ont toujours été partagées entre trois passions, la montagne, le vol et les voyages. Depuis tout ce temps que je parcours l’Asie et que j’arpente les sentiers des vallées reculées de l’Himalaya, la passion du voyage est toujours là. Que se soit sur le Fleuve Gelé du Zanskar, sur les sommets himalayens à plus de 8000 mètres, sur les chemins de pèlerins ou simplement dans une maison de thé quelque part en Asie Centrale, ce continent n’a eu de cesse de m’attirer vers lui. Toujours et encore, l’Asie m’arrache à ma vie sédentaire et me rappelle à elle dans une douce errance, de la Mongolie au Sri Lanka, du Bhoutan à l’Asie Centrale. Et, depuis quelques années, c’est au tour de l’Afrique et de l’Amérique du Sud de m’emmener toujours plus loin dans l’exploration du monde, à la découverte d’horizons nouveaux…

À propos de festivals...

Durant la saison sèche, entre décembre et avril, de nombreux festivals passionnants ont vu le jour en Colombie. En voici quelques-uns :

  • Janvier (deux premières semaines): Festival international de musique classique de Carthagène
  • Janvier (la dernière semaine): Fête du foin de Carthagène
  • Février – mars (40 jours avant Pâques): Carnaval de Barranquilla (Batalla de Flores)
  • Mars (première semaine): Festival international du film de Carthagène

Quand partir ?

Proche de l’équateur, la Colombie affiche des températures quasiment uniformes tout au long de l’année, à l’exception des zones montagneuses où, en règle générale, la température s’abaisse de 6°C tous les mille mètres. Le climat équatorien se caractérise également par une alternance entre une saison sèche (l’été) et une saison des pluies (l’hiver). Toutefois, en raison de la complexité géographique du pays, les dates et la durée de ces saisons sont très variables. Seule la région des Llanos, à l’Est, connaît un rythme régulier, avec une saison sèche de décembre à mars et d’abondantes précipitations le reste de l’année.
La Colombie se visite avec plaisir toute l’année, avec une préférence pour la saison sèche (de décembre à avril). La période sèche est synonyme de soleil, certes, mais aussi de haute fréquentation touristique car elle coïncide avec les vacances scolaires du pays.

À noter que les Colombiens se déplacent énormément dans leur pays, et plus particulièrement lors des jours fériés… Lors de ces pics d’affluence (fêtes de fin d’année et Semaine Sainte), les hôtels et restaurants affichent complet longtemps à l’avance, les plages et sites naturels sont bondés et les prix connaissent une forte augmentation… Bien entendu, la meilleure saison varie surtout selon vos centres d’intérêt et le but de votre voyage : effectuer le trek del Cocuy, observer les cétacés dans le Pacifique, participer au carnaval de Barranquilla, ou assister aux processions de la Semaine Sainte…

Tierra de la Sabrosura

Si vous vous demandez ce qu’est la SABROSURA, a quoi ressemble-t-elle et avec quoi la mange-t-on, voici quelques conseils:

La SABROSURA est le RYTHME que les Colombiens ont dans leur sang.

C’est le FLOW avec laquelle ils vous accueillent.

C’est le BEAT de leurs rythmes qui font que votre cœur fasse boum-boum.

C’est cette AMBIANCE qui se ressent sur les plages, les montagnes et dans les parcs naturels.

C’est l’endroit où la Sierra Nevada rencontre l’océan et où la mer se décline en 7 couleurs.

C’est CE JE-NE-SAIS-QUOI qui les rend uniques et la meilleure façon de le comprendre c’est de le vivre.

La sabrosura n’a pas une seule définition, c’est quelque chose qui se vit à chaque coin de Colombie, et elle est synonyme d’allégresse, de passion, de paysages à ne pas rater, de villes pleines de culture, d’eaux cristallines, de saveurs intenses et d’un tumbao unique que seuls les Colombiens ont dans leur ADN.

La sabrosura est cette bonne vibration qui irradie l’optimisme à tous ceux qui viennent sur les terres colombiennes et cessent d’être des touristes pour devenir des copains, c’est la pulsation qui fait battre le coeur au rythme des sons de la Colombie et invite, même le plus timide, à danser et à chanter.

Préparez vos valises et venez vivre en Colombie, terre de sabrosura, une expérience unique!

Vamos a Colombia !