Le Royaume des sourires de pierre

Cambodge

Un délice des sens

Quelle magie intrigante émane de ce petit pays voisin du Laos, de la Thaïlande et du Vietnam. Que ce soit au détour des temples d’Angkor, au fil des bords du Mékong ou encore le long des plages du golfe du Siam, le sourire et la joie de vivre des Khmers font d’un séjour dans cet ancien royaume un véritable délice des sens.

Malraux avait vu juste quand à l’intérêt et à la beauté des vestiges historiques de l’empire hindouiste et bouddhiste; ces vieilles pierres perdues dans la jungle exubérante restent l’un des principaux attraits du pays. Et si vous prenez le temps, en route, vous découvrirez une extraordinaire richesse culturelle et humaine, une population bouddhiste des plus accueillante et forte de son histoire mouvementée. Les restes de la présence française en Indochine offrent de belles

occasions de discussions en français avec les locaux. Les horreurs du régime de Pol Pot appartenant maintenant  bien au passé, de nouvelles adresses exceptionnelles vous attendent, de la maison coloniale à l’île privée, toutes dans des lieux au charme ravageur qui ont vu le jour dans ce petit éden bercé par un art de vivre simple et apaisant. Si le charme de l’Asie du Sud-Est vous a déjà envahi, laissez-vous tenter par une expérience exclusive dans ce pays en devenir.

Vos experts

portrait

Anaïs Marceau

Travel Advisor
Contact

« Le voyage est la seule chose que l’on achète, qui nous rend plus riche ». S’il y a quelque chose dont Anaïs est certaine, c’est bien de cela. Elle l’a compris dès son adolescence quand elle s’est laissée séduire par les traditions fascinantes des contrées Asiatiques, notamment lors d’un séjour en Chine. Il y a quelque chose dans cette région du monde qui l’attire et qui l’a pousse à y retourner encore et encore. Birmanie, Thaïlande, Laos, Vietnam, Cambodge, Rajasthan : autant de destinations qu’elle prendra un plaisir immense à vous faire découvrir aux travers de nos adresses de charme secrètes et intimes. Sa dernière exploration? Le Japon, un pays unique qui l’a profondément inspirée.
De nature curieuse et indépendante, Anaïs exprime sa créativité dans ses itinéraires sur-mesure et partage avec passion et émotion ses découvertes. Le souci du détail et une écoute attentive lui permettent d’élaborer des escapades qui sublimeront les rêves de chaque voyageur.

 

portrait

Anne Laurant

Votre contact en Belgique
Contact

Orientaliste et passionnée d’’Inde et d’’Asie, je voyage depuis mon adolescence à travers le monde. Après des études de design industriel qui m’auront permis d’’assouvir ma passion pour la décoration et de laisser parler ma créativité, je termine des études de langues et de politique internationale qui me permettront de mieux comprendre le monde et de mieux communiquer avec ceux que je rencontre en voyage. Je travaillerai d’abord comme traductrice et professeur de langue pour financer mes premiers longs voyages qui m’’amèneront à découvrir l’’Inde pour laquelle je me passionne. Ensuite, je fais la connaissance d’’Horizons Nouveaux et prends en main le bureau belge que je dirige depuis 14 ans. Désireuse d’’en savoir davantage, j’entreprends en 2004-2006 une spécialisation en indologie et deviens orientaliste, ce qui me permettra d’’initier de nombreux voyages à thème, de guider certains groupes et d’’accompagner des personnes individuelles dans les pays « indianisés ». En voyage plusieurs mois par an, je possède une excellente connaissance du terrain, j’ai une grande sensibilité et j’aime le souci du détail ; je sillonne l’’Asie et, depuis peu, l’’Afrique à la recherche de perles rares, toujours à l’’affût des petites adresses secrètes que je fais partager qu’’à ceux qui le méritent.

Mes domaines de prédilection:

  • les voyages évènementiels et d’exception pour petits groupes privés, quelle que soit la destination
  • en Asie : l’Inde et les pays qui lui sont culturellement rattachés tels que le Cambodge, le Laos, le Sri Lanka, le Birmanie, la Thaïlande, ou encore l’Indonésie
  • en Afrique : le Maroc, l’Afrique du Sud, la Tanzanie et le Kenya
  • en Europe : la Corse, la Grèce, l’Italie, la Turquie et le Portugal
portrait

Paul Kennes

Directeur & co-fondateur
Contact

Mon diplôme de photographe en poche, en 1982, je parcoure l’Asie pour le compte de grands magazines de reportages. Après quelques années sur les routes entre le Pakistan et l’Australie, et après avoir réalisé plusieurs reportages, je reviens en Europe et « atterris » en Suisse où je fais la rencontre de Nicolas Jaques et nous créons Horizons Nouveaux en 1993.
L’Inde reste mon coup de cœur incontestable, mais c’est sans compter sur tous les pays qui ont hérité de la culture indienne (Népal, Birmanie, Laos, Cambodge, Thaïlande, Indonésie, etc.), pays dans lesquels je me passionne pour les sites perdus rivalisant avec les hauts-lieux incontournables, les petits festivals authentiques, les rencontres insolites, mais aussi les petites adresses incontournables.
Après quelque trente années de va et vient entre la Suisse, le Moyen-Orient et l’Asie, j’ai mis le cap sur l’Afrique et l’Amérique du Sud, deux nouveaux coups de cœur qui me prendront, c’est certain, des décennies à découvrir. Ma passion pour les petites adresses secrètes a donc encore un bel avenir devant elle !

Quand partir ?

Le Cambodge se trouvant en zone tropicale, son climat est conditionné par l’action des moussons qui déterminent les deux saisons, sèche de novembre à fin mai et humide de fin mai à fin-octobre (pendant ce dernier mois les pluies peuvent encore être très fortes).

La meilleure saison pour voyager dans le pays commence avec la fin de la saison des pluies, soit début novembre, et dure jusqu’en mars. La température y est alors douce. En novembre, les paysages de rizières verdoient encore de l’effet bénéfique de la pluie et offrent une palette de couleurs exubérantes.

Au plus fort de la saison sèche, soit d’avril à début juin, la température est assez élevée la journée, aux alentours de 35°C, et ne baisse pratiquement pas durant la nuit.

Durant la mousson des trombes d’eau peuvent s’abattre, pouvant offrir des scènes et des lumières extraordinaires pour les amateurs de photos. Septembre et octobre sont les mois les plus arrosés. Le voyage n’est pas impossible mais il est préférable de ne pas s’aventurer sur certaines routes qui pourraient être inondées. A cette période nous vous recommandons de visiter uniquement le site d’Angkor.

Notre sélection d'hôtels par région

Demande de renseignements

Découvrir le Cambodge