Le Royaume du Bonheur

Bhoutan

Le Pays du Dragon-Tonnerre

Tout droit sorti des contes de fées et des légendes himalayennes, le Bhoutan est un petit royaume indépendant encore peu connu, coincé entre la Chine et l’Inde.

Bordé au nord par l’Himalaya, ce pays de la taille de la Suisse ne compte guère plus d’un million d’habitants. Son peuple d’agriculteurs et de fiers pasteurs a toujours su conserver son indépendance et suit avec rigueur les préceptes du bouddhisme tibétain.
Le Bhoutan est une destination chère. Le gouvernement royal a adopté une politique touristique stricte et impose des taxes élevées. Si une certaine hôtellerie de luxe a récemment fait son apparition, les hôtels bhoutanais standards sont encore assez simples, mais toujours très corrects et accueillants. En contrepartie, vous découvrirez une des destinations les plus attachantes, préservée du grand tourisme de masse et qui conserve beaucoup de son mystère et de son caractère unique.

Royaume de Bouddha, le Bhoutan est également un royaume de hautes montagnes, de collines verdoyantes, de crêtes et de précipices. Il est une contrée de vallées encaissées, de forêts denses et de pentes vertigineuses auxquelles s’accrochent villages et rizières. Pays de couleurs, magnifiées dans les robes ou manteaux des habitants et des moines, pays de dzongs, les fameuses forteresses-monastères imprenables, pays de légendes, Druk Yul, le Pays du Dragon-Tonnerre, vous enchantera par ses multiples facettes et la richesse de sa culture tibétaine encore vivante.

Vos experts

portrait

Nicolas Jaques

Directeur & co-fondateur
Contact

Les trente dernières années de ma vie ont toujours été partagées entre trois passions, la montagne, le vol et les voyages. Depuis tout ce temps que je parcours l’Asie et que j’arpente les sentiers des vallées reculées de l’Himalaya, la passion du voyage est toujours là. Que se soit sur le Fleuve Gelé du Zanskar, sur les sommets himalayens à plus de 8000 mètres, sur les chemins de pèlerins ou simplement dans une maison de thé quelque part en Asie Centrale, ce continent n’a eu de cesse de m’attirer vers lui. Toujours et encore, l’Asie m’arrache à ma vie sédentaire et me rappelle à elle dans une douce errance, de la Mongolie au Sri Lanka, du Bhoutan à l’Asie Centrale. Et, depuis quelques années, c’est au tour de l’Afrique et de l’Amérique du Sud de m’emmener toujours plus loin dans l’exploration du monde, à la découverte d’horizons nouveaux…
Ah, j’oubliais ! Retour aux sources… Près de 35 ans après avoir passé plus de 5 mois en Nouvelle Zélande, je redécouvre le pays du long nuage blanc. Tant de choses ont changé, mais la fascination pour les Antipodes de l’Europe est toujours là…

portrait

Paul Kennes

Directeur & co-fondateur
Contact

Mon diplôme de photographe en poche, en 1982, je parcoure l’Asie pour le compte de grands magazines de reportages. Après quelques années sur les routes entre le Pakistan et l’Australie, et après avoir réalisé plusieurs reportages, je reviens en Europe et « atterris » en Suisse où je fais la rencontre de Nicolas Jaques et nous créons Horizons Nouveaux en 1993.
L’Inde reste mon coup de cœur incontestable, mais c’est sans compter sur tous les pays qui ont hérité de la culture indienne (Népal, Birmanie, Laos, Cambodge, Thaïlande, Indonésie, etc.), pays dans lesquels je me passionne pour les sites perdus rivalisant avec les hauts-lieux incontournables, les petits festivals authentiques, les rencontres insolites, mais aussi les petites adresses incontournables.
Après quelque trente années de va et vient entre la Suisse, le Moyen-Orient et l’Asie, j’ai mis le cap sur l’Afrique et l’Amérique du Sud, deux nouveaux coups de cœur qui me prendront, c’est certain, des décennies à découvrir. Ma passion pour les petites adresses secrètes a donc encore un bel avenir devant elle !

  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt

Quand partir ?

Le printemps (mars à juin) et l’automne (septembre à novembre) sont des périodes idéales avec avril et octobre comme mois les plus chargés. Il peut alors être difficile de trouver des logements et les vols avec Druk Air sont toujours remplis, aussi est-il recommandé de faire vos réservations pour ces périodes assez longtemps à l’avance. Ces deux saisons sont les meilleures pour entreprendre un trekking.

Bien que l’on considère le printemps et l’automne comme étant les deux saisons idéales pour voyager au Bhoutan, il est possible de se rendre toute l’année dans le Pays du Bonheur. L’hôtellerie a considérablement évolué et le pays dispose de luxueux établissements offrant tout le confort que l’on soit en droit d’attendre des meilleurs hôtels. Les températures hivernales ne sont ainsi plus un obstacle à la découverte de ce pays mythique. En dehors du fait que les tarifs officiels sont légèrement réduits pendant ces deux saisons totalement différentes que sont l’été et l’hiver, vous y voyagerez loin des gros flux touristiques, ayant souvent Dzongs et monastères pour vous seuls.

Il n’y a pas de plus beaux ciels bleus qu’en hiver ! Le climat est très stable, l’air est cristallin et le ciel bleu intense. C’est indiscutablement la meilleure saison pour admirer les sommets himalayens. Et si les nuits sont fraîches, les journées peuvent être très agréables.

L’été est la saison préférée tant des Bhoutanais que des expatriés vivant et travaillant au Bhoutan ! Les lumières sont magiques, les couleurs magnifiques, exacerbées par la douceur et l’humidité. Contrairement aux idées reçus, la pluie ne tombe pas en continu et il peut y avoir de longues heures de soleil entrecoupées de grosses averses. Les brumes matinales enveloppent les monastères d’une aura mystérieuse. Les rizières forment un tapis verdoyant au fond des vallées et les champs sont en fleurs. La mousson n’apporte pas uniquement la pluie, mais aussi et surtout la vie et la joie. Les activités agricoles étant réduites, les habitants semblent encore plus détendus que d’habitude, habillés de leurs vêtements traditionnels plus légers.

Horizons Nouveaux et le Bhoutan dans la presse

DESTINATION BHOUTAN : le royaume de l’Himalaya entrouvre des régions fermées il y a peu, autorise l’accès de ses monastères fabuleux, inaugure de nouveaux aéroports et s’enorgueillit d’hôtels somptueux. Destination exclusive parcourue par le magazine Encore ! en collaboration avec Horizons Nouveaux. Lire le magazine encore! de février 2012.

Retrouvez également cette aventure dans FIGARO MAGAZINE : ‘Telle une île accrochée dans les montagnes, le dernier royaume bouddhiste de l’Himalaya veille sur son isolement comme sur le plus sacré de ses trésors. Découverte d’un pays qui s’offre avec précaution.’ Lire le Figaro Magazine d’avril 2012.

AU PAYS DU BONHEUR NATIONAL BRUT   Pour faire advenir son « grand rêve », le BNB, le pays mise sur un développement holistique et la préservation de son identité culturelle de façon à contribuer au bien-être et au bonheur de la population. Un reportage d’Eric Tariant à découvrir dans l’Oeil de décembre 2012.

BHOUTAN SACRÉ   Enclavé dans les replis himalayens, le royaume du Dragon Tonnerre s’inscrit toujours comme un Joyau préservé et mystérieux. Ou quand le sacré et le profane composent un voyage initiatique. Un article de Françoise Ha Vinh dans Air France Madame d’avril-mai 2012.

C’est encore Horizons Nouveaux qui a organisé le voyage de Serge Barret et de son acolyte photographe Alain Parinet à la découverte du Pays du Bonheur National Brut, un reportage à lire dans Voyages d’Affaires N° 146, octobre-novembre 2015.

Ou encore ce reportage d’Eric Tariant et Nigel Dickinson, LES SOMMETS DU BONHEUR, publié dans WE Demain octobre 2012.

Les Festivals du Bhoutan

Un des traits caractéristiques du bouddhisme tibétain est le grand nombre de festivals religieux. Présentes dans tous les pays himalayens, ces fêtes riches en couleurs et nommées Choepa, Dromchoe, Drup ou les plus connues, les Tsechu, sont particulièrement prisées au Bhoutan. Différentes manifestations ont lieu pendant ces festivals, les danses étant bien entendu les plus impressionnantes, mais on assiste aussi à des bénédictions collectives et à des rituels religieux particuliers. Découvrez les prochaines dates des principaux festivals en cliquant sur le bouton.

Les prochaines dates