Une Pincée d'Esprit Pionnier

Argentine

Une pincée d'esprit pionnier

La recette de l’Argentine ? Un pays qui a la dimension d’un continent. Des paysages aussi variés que somptueux, une excellente gastronomie, une joie de vivre très communicative et une pincée d’esprit pionnier. Des images fortes fédérées par un seul et même pays : le tango et Carlos Gardel, les fiers gauchos, la pampa, la Patagonie, Maradona et le football, Evita Perón…

L’Argentine, terre ancestrale des premières nations de ces territoires, Onas, Mapuches, Diaguitas, Pampas et autres, mais aussi d’un brassage culturel issu notamment de la colonisation espagnole et des grandes vagues d’immigration européenne au tournant des XIX° et XX° siècles. Une terre promise, qui s’est parfois révélée capricieuse, mais où le mythe de l’Amérique est resté vivace. Cette histoire singulière a engendré une culture originale, dont Jorge Luis Borges a été le représentant le plus brillant. La découverte est immense, à la hauteur des 2,8 millions de km2 que couvre ce géant d’Amérique du Sud. Il est séparé du Chili, à l’Ouest, par la Cordillère des Andes et ses hautes montagnes enneigées qui culminent au mont Aconcagua (6 959 m). A l’Est, l’océan Atlantique affiche sans retenue sa puissance.
Au Sud, la Terre de Feu tend vers l’Antarctique, non sans avoir laissé, au nord du détroit de Magellan, la mythique Patagonie et ses glaciers
, dont le célèbre Perito Moreno ; ses montagnes, attirant les alpinistes les plus chevronnés vers le Fitz Roy ou le Cerro Torre ; ses steppes arides; ses témoignages des premiers peuples aussi, comme les empreintes laissées il y a plus de 10 000 ans par les Indigènes dans la Cueva de las Manos.

Au Nord-Est, il partage le site fantastique des chutes d’Iguazú et de la forêt tropicale avec le Brésil et le Paraguay. Au Nord-Ouest, les grands déserts d’altitude aux mille couleurs et la puna s’étendent jusqu’à la Bolivie.
Mais l’Argentine ne saurait se contenter d’une description de ses paysages. Elle se vit. Il suffit pour cela d’entrer en contact avec son peuple si spontané, curieux et chaleureux, d’aller découvrir la faune et la flore lors d’une randonnée grandiose dans la forêt tropicale ou en Patagonie, de prendre sa dose d’adrénaline grâce à la pratique de nombreuses activités outdoor, de déguster d’excellents vins dans une des bodegas de la région de Mendoza, San Juan ou Cafayate, de se laisser porter par l’ambiance vibrante de sa capitale, la cosmopolite Buenos Aires, où souffle une créativité culturelle inépuisable, où s’éternisent les nuits pour noctambules en tout genre dans ses quartiers ultra-branchés ! Une ville gigantesque qui regroupe près de 13 millions de Porteños… Une ville à l’image du pays qu’elle représente, grandiose et éclectique. Divine Argentine !

Votre expert

portrait

Nicolas Jaques

Directeur & co-fondateur
Contact

Les trente dernières années de ma vie ont toujours été partagées entre trois passions, la montagne, le vol et les voyages. Depuis tout ce temps que je parcours l’Asie et que j’arpente les sentiers des vallées reculées de l’Himalaya, la passion du voyage est toujours là. Que se soit sur le Fleuve Gelé du Zanskar, sur les sommets himalayens à plus de 8000 mètres, sur les chemins de pèlerins ou simplement dans une maison de thé quelque part en Asie Centrale, ce continent n’a eu de cesse de m’attirer vers lui. Toujours et encore, l’Asie m’arrache à ma vie sédentaire et me rappelle à elle dans une douce errance, de la Mongolie au Sri Lanka, du Bhoutan à l’Asie Centrale. Et, depuis quelques années, c’est au tour de l’Afrique et de l’Amérique du Sud de m’emmener toujours plus loin dans l’exploration du monde, à la découverte d’horizons nouveaux…
Ah, j’oubliais ! Retour aux sources… Près de 35 ans après avoir passé plus de 5 mois en Nouvelle Zélande, je redécouvre le pays du long nuage blanc. Tant de choses ont changé, mais la fascination pour les Antipodes de l’Europe est toujours là…

  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt

Quand partir ?

Dans l’hémisphère sud, les saisons sont à l’inverse de l’Europe. Quand c’est l’hiver en Suisse, c’est l’été en Argentine. Les Argentins ont l’habitude de dire que leur pays a les pieds en Antarctique et la tête dans les Tropiques. En effet, le pays offre, par son étendue du 22° au 56° degré de latitude sud et son altitude, une grande variété climatique : de subtropical au Nord-Est, à humide et brumeux au Centre, froid et subarctique dans le Sud où il est courant d’expérimenter les quatre saisons dans la même journée !
Dans le Nord-Ouest argentin, la pluie tombe de façon irrégulière avec des crues estivales soudaines, entre décembre et février. Il neige en altitude, mais il peut faire très chaud l’été à certains endroits, surtout lorsque souffle le zonda, un vent sec descendu des Andes. Aux yeux des habitants de l’hémisphère Nord, l’Argentine a donc l’avantage d’offrir la perspective d’un deuxième été, entre novembre et mars.
La variété géographique et climatique du pays permet, finalement, d’envisager un voyage à n’importe quelle saison. Il n’y a pas de période idéale pour visiter l’ensemble du pays, mais mars-avril et octobre-novembre sont très propices, mois au cours desquels il ne fait pas trop chaud dans le Nord et pas trop froid dans le Sud. De plus, à l’automne en mars-avril, en Patagonie et en Terre de Feu, les vents sont infiniment moins violents que durant le reste de l’année et les tons rouge et orange chatoyants n’ont rien à envier au fameux « été indien » canadien.

En octobre-novembre, c’est le printemps, la nature se pare de mille fleurs et mille couleurs. Les vents sont en revanche très forts. Quant à Buenos Aires, le moment de l’année importe peu, il est agréable de la visiter toute l’année durant.

Vous pourrez ainsi visiter l’Argentine toute l’année, mais il vaut mieux :

SAVOIR

il fait très chaud et qu’il pleut beaucoup de décembre à mars dans le Nord-Est (région d’Iguazú) et le Nord-Ouest (région de Salta)

ALLER

skier dans les Andes  de juin à août (Las Leñas, Los Penitentes, Bariloche, San Martín de los Andes).

SAVOIR

la Patagonie andine (région de Bariloche et Calafate) et la Terre de Feu sont propices de juin à septembre pour le ski et de novembre à mars pour faire du trekking et visiter en évitant le froid, et la Patagonie atlantique d’août à décembre pour observer la faune, principalement marine (baleines franches australes…).

Location de voiture : voyager en toute liberté

Si l’autonomie et la flexibilité font partie de vos critères, si la conduite en toute liberté vous attire, nous vous suggérons la formule location de voitures en différents lieux d’Argentine, à travers le réseau d’agences de location internationales ou locales disponibles à travers tout le pays. Il y a une large flotte de véhicules de dernière génération, pour tous budgets et tous types de voyages, certains modèles étant tout spécialement équipés pour des longs parcours le long du territoire argentin.

Cette manière de voyager offre beaucoup de liberté et est de loin la plus économique pour découvrir une région, comparée à des transferts privés avec chauffeurs. Même si vous n’utilisez pas votre véhicule pendant un ou deux jours, ceci reste meilleur marché que les transporteurs habituels.

Ensemble, nous dessinerons votre voyage autotour en toute liberté, en prévoyant bien entendu les logements, les activités et les excursions. Vous pouvez prendre possession de la voiture directement dans un aéroport ou dans les agences de location, la rendre dans le même endroit ou dans une autre ville, pour avoir encore plus de liberté au moment de planifier un itinéraire. La conduite en Argentine est très facile, il y a toujours des panneaux d’indication à tous les croisements, les routes sont bien marquées et en général, les tronçons de pistes sont de bonne qualité. Certaines régions s’y prêtent mieux que d’autres, et nous vous conseillerons au mieux en fonction de votre voyage.

Un voyage de rêve

Découvrir l'Argentine