L'unique

Namibie

Une terre aux disparités étonnantes

Posée sur la côte ouest de l’Afrique australe et grande comme deux fois l’Allemagne, la Namibie est une terre aux disparités étonnantes, alternant dunes de sable rouge et brousses semi-désertiques.

Avec la plus faible densité de population au monde, la Namibie peut se vanter d’avoir protégé 40% de son territoire sous forme de Parcs Nationaux, réserves et forêts publiques ou privées.

Depuis 1990, le Ministère de l’Environnement a mis en place une politique favorisant le développement rural au travers de programmes de conservation en encourageant les populations locales à utiliser intelligemment les ressources naturelles. En 2009, cette politique a généré N$ 42 millions de revenus pour ces communautés rurales et a aussi permis un spectaculaire rétablissement de la population d’animaux sauvages. Par exemple, la population d’éléphants a doublé en 13 ans et le pays abrite le plus grand nombre de rhinos noirs et de guépards vivant en liberté. Cela en fait la destination idéale pour ceux qui cherchent l’isolement au milieu d’une nature sauvage et préservée.

La Namibie, c’est aussi une mosaïque culturelle rassemblant au moins 11 groupes ethniques majeurs dont les Himbas, ce peuple qui tente de maintenir son mode de vie ancestral semi-nomade dans une des zones les plus reculées du pays ; le Kaokoland.

Les dunes de sable rouge de Sossusvlei, le désert du Namib, le Damaraland, la Skeleton Coast, Etosha ou le Fish River Canyon, sont autant de noms qui évoquent en nous les mystères et les richesses de la nature sauvage de ce pays.

Etant donné les grandes distances à parcourir pour rejoindre les différents points d’intérêt, de nombreux voyageurs optent pour le déplacement en avion privé. Ce mode de transport permet de gagner un temps considérable et de découvrir du ciel des paysages absolument extraordinaires !

Votre expert

portrait

Paul Kennes

Directeur & co-fondateur
Contact

Mon diplôme de photographe en poche, en 1982, je parcoure l’Asie pour le compte de grands magazines de reportages. Après quelques années sur les routes entre le Pakistan et l’Australie, et après avoir réalisé plusieurs reportages, je reviens en Europe et « atterris » en Suisse où je fais la rencontre de Nicolas Jaques et nous créons Horizons Nouveaux en 1993.
L’Inde reste mon coup de cœur incontestable, mais c’est sans compter sur tous les pays qui ont hérité de la culture indienne (Népal, Birmanie, Laos, Cambodge, Thaïlande, Indonésie, etc.), pays dans lesquels je me passionne pour les sites perdus rivalisant avec les hauts-lieux incontournables, les petits festivals authentiques, les rencontres insolites, mais aussi les petites adresses incontournables.
Après quelque trente années de va et vient entre la Suisse, le Moyen-Orient et l’Asie, j’ai mis le cap sur l’Afrique et l’Amérique du Sud, deux nouveaux coups de cœur qui me prendront, c’est certain, des décennies à découvrir. Ma passion pour les petites adresses secrètes a donc encore un bel avenir devant elle !

  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt

Quand partir ?

Avec des étés chauds et un hiver doux, le climat semi-désertique de la Namibie connait des chaleurs extrêmes de décembre à mars. Le pays connait deux saisons des pluies, la petite qui s’étend d’octobre à décembre et la plus conséquente de mi-janvier à mi-avril.

Côté températures, la moyenne minimale et maximale en hiver, soit de juin à août, varie entre 7 et 23 degrés, tandis qu’en été, de décembre à mars, elles oscillent entre 16 et 30 degrés.

Dans le désert du Namib, la zone la plus aride du pays, la température peut monter au-delà des 40 degrés durant la journée et tomber sous zéro pendant la nuit!

La période la plus favorable pour un voyage en Namibie est définitivement l’hiver, de mai à octobre, lorsque la pluie y est absente et la chaleur supportable.

Des rencontres humaines bouleversantes

Contacter un spécialiste

Hôtels